Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Scandale de dopage : des responsables russes reconnaissent "une conspiration institutionnelle"

Scandale de dopage : des responsables russes reconnaissent "une conspiration institutionnelle"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Y a-t-il eu un système de dopage à grande échelle en Russie ?
Oui, à en croire la directrice générale de l’agence russe anti-dopage, interviewée par le journal américain The New York Times.

C'était une conspiration institutionnelle

Dans cet entretien, Anna Antseliovitch reconnaît “une conspiration institutionnelle“, précisant que les dirigeants russes n‘étaient pas impliqués.

Mais voilà, l’intéressée estime désormais que ses propos ont été déformés et sortis de leur contexte.
Même réaction de la part de l’agence antidopage qui, dans un communiqué, rejette ces affirmations publiées par le New York Times.

Les autorités russes s’opposent aux suspicions de dopage, telles que celles contenues dans de récents rapports commandés par l’Agence mondiale antidopage.

Le dernier publié début décembre décrit en des termes accablants un système de dopage mis en place avec la participation du ministère des Sports, de l’agence russe antidopage et du laboratoire antidopage de Moscou aux côtés des services secrets.
Un millier d’athlètes sont concernés par le scandale dans une trentaine de sports.