PUBLICITÉ

Italie : premières funérailles des victimes de l'avalanche sur l'hôtel

Italie : premières funérailles des victimes de l'avalanche sur l'hôtel
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Farindola, à quelques kilomètres en contrebas de l'hôtel Rigopiano, plusieurs dizaines de personnes ont participé mardi matin, sous la pluie, aux funérailles d'Alessandro Giancaterino, le maît

PUBLICITÉ

A Farindola, à quelques kilomètres en contrebas de l’hôtel Rigopiano enseveli par l’avalanche, plusieurs dizaines de personnes ont participé mardi matin, sous la pluie, aux funérailles d’Alessandro Giancaterino, le maître d’hôtel dont le corps avait été l’un des premiers retrouvés.

Agé de 42 ans, il était le frère de l’ancien maire de la commune, Massimiliano Giancaterino, longtemps soupçonné d’avoir reçu des pots-de-vin pour signer les permis de construire nécessaires à la restructuration de l’hôtel il y a 10 ans.

Les obsèques de Gabriele D’Angelo, un serveur de 31 ans, devaient suivre dans l’après-midi à Penne.

Les recherches se poursuivent

Dans les décombres de l’hôtel détruit par 120.000 tonnes de neige et de débris il y a plus de six jours, les secouristes ont trouvé quatre corps mardi, portant le bilan du drame à 16 morts et 13 disparus.

Depuis le début des opérations de sauvetage, 11 personnes ont été retrouvées vivantes.

Nous ne nous arrêterons pas de chercher tant que nous n’aurons pas la certitude qu’il n’y a plus personne“ sous les décombres, a déclaré à la presse un responsable de la Protection civile, Luigi D’Angelo. “On creuse encore dans le coeur de la structure, la zone entre les cuisines, le bar et le hall. Nous allons continuer jusqu‘à ce que nous ayons trouvé tout le monde“, a-t-il ajouté.

Avec agence (AFP)

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Avalanche en Italie : le bilan porté à 14 morts

Carambolages meurtriers dans le nord de l'Italie

Des influenceurs tuent un enfant de 5 ans à Rome