Ankara menace Athènes d'annuler l'accord de réadmission des migrants

Ankara menace Athènes d'annuler l'accord de réadmission des migrants
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Grèce a refusé d'extrader huit militaires turcs qu'il accuse d'être liés au putsch manqué.

PUBLICITÉ

Ankara voit rouge, la Grèce a refusé d’extrader huit militaires turcs qu’il accuse d‘être liés au putsch manqué de juillet 2016.

Le gouvernement d’Alexis Tsipras s’est rangé derrière le verdict de la Cour suprême grecque, qui a refusé l’extradition sous prétexte que la sécurité des huit hommes n‘était pas garantie. Le président de la Cour a notamment évoqué des risques de torture.

En réponse, le ministre turc des Affaires étrangères a menacé Athènes d’annuler l’accord sur les migrants. “Cela aura un impact sur nos relations. Nous devons évaluer les mesures à prendre. Nous avons par exemple signé un accord sur les migrants, qui inclut un accord de réadmission avec la Grèce. On ne peut pas porter un regard positif sur un pays qui abrite des terroristes et des putschistes“, a estimé Mevlut Cavusoglu.

Les huit militaires, qui avaient fui la Turquie l‘été dernier au lendemain de la tentative de Coup d’Etat, restent en détention provisoire en Grèce en attendant l’issue de leur demande d’asile.

Les huit hommes nient toute implication dans le putsch.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute