EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Poules en batterie : les images choquantes

Poules en batterie : les images choquantes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Un élevage de poule en batterie sur la selette. L’association de défense des animaux L214 a diffusé des images choquantes filmées dans une exploitation de Vendée. Des poules extrêmement déplumées, des parasites grouillant sur les oeufs, des poules blessées dans un état dramatique, des cadavres dans les cages, bloquant la circulation des oeufs.

Maltraitance animale : comment L214 obtient ses vidéos chocs dans les élevages ? https://t.co/HvbmpESti2

— Le Parisien (@le_Parisien) 30 mai 2017

“Nous ne pouvons pas savoir si les conditions que nous voyons sur ces images sont une exception ou non, remarque Alexandre Mouchel, chargé de campagne pour L214. Ce que nous savons c’est que 68% des poules en France élevées pour la production d’oeufs sont élevées en cage. Chaque fois que nous avons accès à des images de poules en cage, nous voyons les mêmes souffrances, les mêmes problèmes, de poules déplumées par exemple. Des blessures, des cadavres, des parasites … Nous ne voulons pas de ce cas particulier faire des généralisations, mais chaque fois que nous avons accès à ces images, nous trouvons le même genre de cruauté.

L’association interpelle le groupe Panzani et sa branche Lustucru, client des Oeufs Geslin.

Les Œufs Geslin sont destinés à l’industrie alimentaire sous forme d’ovoproduits : Panzani (Lustucru)#CauseAnimalehttps://t.co/OJqXaXC3iz

— Emily Angelopoulos (@Angelopoulos_E) 30 mai 2017

Lustucru annonce son intention de “réaliser immédiatement un audit sur les conditions d‘élevage de la société, et de cesser de se fournir auprès des Oeufs Geslin. L214 va porter plainte contre l‘élevage “pour maltraitance”.

Maltraitance animale : comment L214 obtient ses vidéos chocs dans les élevages ? https://t.co/HvbmpESti2

— Le Parisien (@le_Parisien) 30 mai 2017

Le propriétaire de Geslin reconnaît des problèmes temporaires sur des poules malades.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment. Inondations massives en Mayenne suite à des pluies torrentielles

Trois adolescents mis en examen pour viol à caractère antisémite

Législatives 2024 : Jordan Bardella veut que la France reste dans l'OTAN