EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Tuerie de Las Vegas : quel crédit donner à la revendication de l'EI ?

Tuerie de Las Vegas : quel crédit donner à la revendication de l'EI ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le revendication par l'EI de l'attaque de Las Vegas laisse les spécialistes circonspects. Voici quelques éléments de compréhension.

PUBLICITÉ

La revendication du massacre de Las Vegas par le groupe État islamique laisse perplexe les experts et les médias. Daech, via son organe de propagande, a revendiqué lundi la tuerie en précisant que l’auteur de l’attaque s‘était converti à l’islam. Mais cette piste islamiste ne semble guère privilégiée.
A ce stade, les enquêteurs du FBI n’auraient trouvé aucun lien direct ou indirect entre le meurtrier et la mouvance radicale islamiste. Par ailleurs, le frère du tueur ne lui connaissait pas de convictions religieuses particulières.

Si les responsables américains sont circonspects, l’EI n’a pas l’habitude de revendiquer des attaques avec lesquelles elle n’a pas de lien. Seule l’enquête ou des preuves matérielles apportées par Amaq, l’organe de propagande de l’EI, pourraient permettre d’y voir plus claire.
Les spécialistes du djihadisme sont pour l’instant partagés, une fausse revendication pouvant remettre en cause la crédibilité des actions de l’organisation terroriste. Romain Caillet, l’un des spécialistes les plus en pointe sur ces questions, s‘étonne du degré de précision apporté par Amaq si la revendication est fausse.

En précisant la kuniya (Abu ‘Abd al-Barr) de l’assaillant, l’#EI engage toute sa crédibilité médiatique https://t.co/ducQZumoep

— Romain Caillet (@RomainCaillet) 2 octobre 2017

Wassim Nasr est journaliste et connaisseur des modes opératoires de l’Etat islamique. Sur le plateau de nos confrères de France 24, il est longuement revenu sur les enjeux de cette revendication fantaisiste pour certains.

Le groupe Etat islamique revendique l’‘attaque de #LasVegas : est-ce fiable ?
La réaction de SimNasr</a> <a href="https://t.co/ssflnjp0Zl">pic.twitter.com/ssflnjp0Zl</a></p>— FRANCE 24 Français (France24_fr) 2 octobre 2017

Alors que l’EI connaît une débâcle militaire dans les territoires qu’il a conquis en Irak et en Syrie, cette revendication, si elle s’avère fausse, pourrait être symptomatique d’une organisation en perte de vitesse. L’institut SITE Intel Group s’est spécialisé dans la compréhension de l’appareil de propagande djihadiste. Sa responsable, Rita Katz, donne (en anglais) des éclaircissements sur la revendication de l’attaque de Las Vegas. (Thread à dérouler)

22) #LasVegasShooting marks 1st 2017 #ISISclaimed attack in US. Other claimed attacks in West include: UK 4, France-3, Spain-2, Belgium-2 pic.twitter.com/3OD9Z5Wf9m

— Rita Katz (@Rita_Katz) 2 octobre 2017

Autre éclairage intéressant apparu sur les réseaux sociaux, celui de Paul Cruickshank, spécialiste pour CNN des questions terroristes. Comme il l’explique sur Twitter dans le thread à dérouler ci-dessous (également en anglais), l’EI a pu ces derniers mois revendiquer des attaques avec lesquelles, il n’a rien à voir. Selon Cruickshank, cela a notamment été le cas à Manille lors de l’attaque d’un hôtel casino au mois de juin qui a fait 36 morts.

1. ISIS in recent months has made a number of demonstrably false claims for attacks and incidents that had no jihadi terror nexus.

— Paul Cruickshank (@CruickshankPaul) 2 octobre 2017

>

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fusillade à Las Vegas : "un acte maléfique" (Trump)

Les policiers français et espagnols en exercice d'attaque terroriste avant les JO

Un homme de nationalité russe et ukrainienne arrêté à Roissy, soupçonné de préparer un attentat