Israéliennes et Palestiniennes marchent pour la paix

Israéliennes et Palestiniennes marchent pour la paix
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les milliers de participantes sont arrivées dimanche à Jérusalem.

PUBLICITÉ

Pendant deux semaines, des milliers de femmes Palestiniennes et Israéliennes ont traversé le désert en faveur d’un accord de paix au Proche-Orient. Elles sont arrivées dimanche à Jérusalem.

Habillées de blanc, elles ont dressé sur les rives du Jourdan une “tente de la paix”. La marche organisée par le mouvement “Women Wage Peace”.

Nous devons trouver un compromis politique, nous devons changer le paradigme qui nous a été enseigné depuis sept décennies. On nous a appris qu’il n’y a que la guerre qui nous apporterait la paix. Nous n’y croyons plus. Il a été prouvé que c‘était faux“ s’exclame Vivian Silver, qui abrite un Kibboutz près de la frontière entre Israël et Gaza.

Le mouvement “Women Wage Peace”, “Les femmes font la paix”, a été lancé après la guerre de Gaza en 2014 qui a coûté la vie à plus de 2 000 Palestiniens et 73 Israéliens.

C’est la première fois que les femmes haussent le ton et demandent la paix, car elles en ont besoin. Elles ont besoin de paix pour le futur de leur propre pays. Je soutiens ce mouvement car il me semble qu’il a a un large écho dans la société Israélienne“ assure Huda Aburquob, Palestinienne de Hébron qui est l’une des organisatrices.

Le mouvement veut créer un “Parlement de femmes” pour rappeler aux dirigeants palestiniens et israéliens que les accords de paix doivent être une priorité.

Thousands of #Israeli and #Palestinian women gathered today in the desert to raise the call for an agreement pic.twitter.com/aSQHrcy55o

— Anat Saragusti (@saragusti) 8 octobre 2017

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël - Gaza : l'ONU lance un appel aux dons

Les tensions s'accentuent au Moyen-Orient après la mort d'un commandant du Hezbollah

Tsahal promet de "riposter" à l'attaque iranienne