PUBLICITÉ

Vendredi sous haute tension attendu en territoires palestiniens

Vendredi sous haute tension attendu en territoires palestiniens
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au lendemain des heurts qui ont éclaté dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, l'escalade de violences devrait se poursuivre.

PUBLICITÉ

C'est un vendredi sous haute tension attendu en territoire palestinien, en ce jour de prière.

Au lendemain des violents heurts qui ont éclaté dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, des voix devraient à nouveau s'élever contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Les regards sont tournés vers l'esplanade des Mosquées. Le Hamas a appelé à une nouvelle Intifada, une initiative soutenue par le Hezbollah.

"Nous soutenons cet appel à une nouvelle intifada palestinienne", déclare Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah.. "La nouvelle intifada palestinienne et la progression du travail de résistance - c'est ainsi que les Palestiniens se considèrent à l'intérieur de la Palestine - est la réponse la plus massive, la plus importante et la plus sérieuse à la décision américaine".

Une colère qui dépasse largement les territoires palestiniens. Le chef du Hezbollah a appelé tous les pays arabes à rompre leurs relations avec Israël, et à mettre un terme au processus de paix. Des manifestations sont prévues ce vendredi dans plusieurs pays, notamment en Turquie et en Malaisie. Le gouvernement de Jordanie dénonce une " violation du droit international", et le conseil de sécurité de l'ONU doit aussi se réunir aujourd'hui en urgence. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Palestine veut plus de fermeté de la part de l'UE

Jérusalem : la Maison Blanche assume la décision de Donald Trump

Grève et indignation à Jérusalem-Est