Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Catalogne : des messages volés qui sèment le doute

Catalogne : des messages volés qui sèment le doute
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des messages qu sèment le doute. Même s'il assure maintenir sa candidature à la présidence de la Catalogne, Carles Puigdemont a fini par le reconnaître, il a douté.

La presse espagnole ne ménage pas l'indépendantiste mercredi, après la diffusion de messages privés où il jette l'éponge. La chaîne privée Telecinco a pu filmer l'écran du téléphone du député Toni Comin, installé comme Puigdemont en Belgique.

Dans ces messages, le candidat commente le report de la séance visant à l'investir mardi au parlement catalan et estime avoir été "sacrifié" suite à un plan "de Moncloa", le gouvernement espagnol.

Il poursuit en disant que tout est "terminé" et qu'il va se consacrer à défendre sa réputation.

Plus tard, Puigdemont a déclaré dans un tweet "être humain et avoir aussi des moments de doute", ajoutant : "Je ne ferai pas marche arrière, par respect, sens de la reconnaissance et engagement auprès des citoyens du pays".