DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Amazonie pourrait atteindre un point de non-retour

Vous lisez:

L'Amazonie pourrait atteindre un point de non-retour

L'Amazonie pourrait atteindre un point de non-retour
Taille du texte Aa Aa

17 % de la forêt amazonienne a disparu ces 50 dernières années. Si l'on atteint le seuil de 20 %, la situation pourrait être catastrophique. Tel est l’avertissement de deux chercheurs, le Brésilien Carlos Nobre et l'Américain Thomas Lovejoy.

Bien sûr, on peut toujours rêver de replantations massives. Mais la déforestation a des effets négatifs sur le système hydrologique, qui pourraient être irréversible.

« Si le climat continue de changer, à cause de la déforestation ou du réchauffement global, il y a plus de 50 % de chances que la forêt amazonienne ne devienne une savane », craint Carlos Nobre, prix Nobel en 2017.

Pour lui, le problème est avant tout politique. Au Brésil, les conservateurs au pouvoir, favorables au lobby agroalimentaire défendent une législation dévastatrice pour l'Amazonie.

« La démocratie représentative ne fonctionne plus au Brésil. La majorité de la population brésilienne souhaite que l'Amazonie soit préservée. Pourtant aucune action politique n'est menée dans ce sens, qu'il s'agisse du gouvernement de Brasilia ou des différents États du Brésil. »

Le Brésil est le pays du monde qui a perdu le plus de forêt entre 2010 et 2015. Une destruction considérable quand on sait qu'il possède 12 % de la forêt du globe.