DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Voyager dans l'UE avec ses abonnements numériques

Vous lisez:

Voyager dans l'UE avec ses abonnements numériques

Voyager dans l'UE avec ses abonnements numériques
Taille du texte Aa Aa

Voyager au sein des 28 pays de l'Union européenne sans rater sa série préférée, son match de football ou écouter sa musique, c'est désormais possible. A partir du dimanche 1er avril, vos abonnements payants en ligne vous suivent lors de vos déplacements temporaires. Une portabilité des contenus numériques qui oblige votre fournisseur à vous permettre l'accès à votre compte dès que vous changez de pays. Une réglementation européenne qui pourrait aller encore plus loin.

"Beaucoup de consommateurs aimeraient non seulement profiter des abonnements lorsqu'ils voyagent, mais aussi accéder à du contenu numérique étranger offert aux consommateurs d'autres pays ... Si vous venez d'un pays d'origine particulier , vous voulez voir ce qui se passe chez vous, vous voulez voir la télévision de votre pays, et ce n'est pas possible aujourd'hui" souligne Ursula Pachl du BEUC, Bureau européen des unions de consommateurs.

C'est une brèche dans le "géoblocage" des services en ligne. Un pas de plus vers la création d'un marché unique du numérique. Comme le souhaite l'eurodéputée allemande Julia Reda :

"Nous avons appris de l'industrie musicale que le meilleur moyen de contrer la violation du droit d'auteur est d'avoir une offre légale attrayante dans le monde entier, où les gens peuvent accéder aux contenus qu'ils veulent à un prix raisonnable. L'industrie du film n'a toujours pas compris cela, elle insiste toujours pour amener des films à différents moments dans différents pays, ou pour ne pas autoriser le streaming dans certains pays et cela agace les gens car même s'ils sont prêts à payer, il n'y a pas d'offre légale pour eux."

Mais obtenir un Netflix sans frontière ne semble pas pour demain.

"J'aime beaucoup la série Broadchurch, et la troisième saison n'est malheureusement pas disponible sur Netflix Belgique, ni sur Netflix Allemagne, donc j'ai peur que la réglementation de la portabilité ne règle pas le problème pour moi" déplore Julia Reda.

La Commission européenne estime qu'au moins 29 millions de personnes, soit 5,7 % des consommateurs de l'UE, pourraient utiliser la portabilité transfrontière cette année.

avec AFP