PUBLICITÉ

La fin du combat pour le jeune Alfie

La fin du combat pour le jeune Alfie
Tous droits réservés REUTERS/Phil Noble
Tous droits réservés REUTERS/Phil Noble
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le petit garçon britannique, gravement malade, s'est éteint ce samedi. Sa famille s'était lancée dans une bataille judiciaire, refusant l'arrêt des traitements.

PUBLICITÉ

Liverpool est plongée dans l'émotion, après le décès d'Alfie Evans, un petit Britannique qui s'était retrouvé au cœur d'une bataille judiciaire.

Les hommages se sont multipliés, devant l'hôpital où était soigné le garçonnet, touché par une maladie neurodégénérative, qui s'est éteint ce samedi.

Ses parents ont annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux, et disent avoir "le cœur brisé" par sa disparition.

Ils avaient tenté d'obtenir, sans succès, et contre l'avis du corps médical, la poursuite des soins de l'enfant de 23 mois, qui se trouvait dans un état semi-végétatif.

L'affaire a mobilisé jusqu'au Vatican : il y a une dizaine de jours, Thomas Evans et Kate James ont été reçus par le Pape François, qui leur a apporté son soutien. Mercredi dernier, la justice britannique a encore rejeté un recours de la famille qui demandait à ce que son enfant soit admis dans un hôpital italien, prêt à l'accueillir.  

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : le pape François a appelé à la fin des conflits dans son discours de célébration de Pâques

Les chrétiens du monde entier célèbrent le Vendredi saint.

Le pape François délègue son discours pour cause de bronchite