DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une bouteille de vin adjugée à 103 700 euros

Vous lisez:

Une bouteille de vin adjugée à 103 700 euros

Une bouteille de vin adjugée à 103 700 euros
@ Copyright :
REUTERS/Jean-Pierre Amet
Taille du texte Aa Aa

"Je ne pensais pas que les bouteilles se vendraient aussi cher, le dernier record, en 2011, était de 57 000 euros", a annoncé, très satisfaite, la commissaire-priseur de la maison Jura Enchères, Brigitte Fénaux. Aujourd'hui, "la conjoncture économique est différente", a-t-elle ajouté.

Les trois bouteilles datées de 1774, qui pourraient être les plus vieilles bouteilles de vin en circulation, recèlent du Vin Jaune produit par le vigneron arboisien Anatoile Vercel (1725-1786).

Les acquéreurs sont "des Canadiens et quelqu'un qui achetait pour des Américains qui ont des attaches en France", a précisé Mme Fénaux qui a tenu le marteau.

Les flacons, de type "bourgogne", c'est-à-dire avec un corps ample et un col fin, et d'une contenance de 87 cl, ont été conservés plus de 200 ans par les descendants d'Anatoile Vercel dans une cave enterrée et voûtée d'Arbois, la capitale des vins du Jura. Les trois bouteilles en ont été retirées mardi en vue des enchères.

Une dégustation de ce même Vin Jaune avait été organisée en 1994 au Château Pécauld, à Arbois, par 24 professionnels du vin. De couleur ambrée, avec un goût "de noix, d'épices, de curry, de cannelle, de vanille et de fruits secs", le liquide avait été noté 9,4 sur 10 par les testeurs, qui avaient conclu avec cette formule : "A renouveler dans 100 ans".

Deux bouteilles de la même cuvée avaient déjà été vendues, en 2011 à Arbois pour 57 000 euros et en 2012 à Genève pour 46 000 francs suisses (soit 38 300 euros).

Une cinquantaine d'enchérisseurs a participé à cette vente qui a démarré calmement, selon la commissaire-priseur, "et finalement, il y a eu beaucoup d'enchères", a-t-elle souligné.

La vente de l'ensemble des 115 bouteilles proposées s'établit à 310 526 euros (frais compris), selon Mme Fénaux.

Avec agence