DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L’exil belge d’un rappeur espagnol

Vous lisez :

L’exil belge d’un rappeur espagnol

L’exil belge d’un rappeur espagnol
Taille du texte Aa Aa

Le rappeur espagnol Josep Miquel Arenas, connu sous le nom de scène de Valtonyc, vit désormais en exil en Belgique. Condamné à trois ans et demi de prison en Espagne, il est poursuivi pour menace, apologie du terrorisme et insulte contre la monarchie. Malgré cette situation le chanteur ne regrette pas ses paroles. "Nous souffrons aussi de la corruption politique et de l'impunité. Et je pense qu'ils devraient nous remercier du fait que l'on ne fait que chanter ils méritent beaucoup plus", affirme Valtonyc.

Le rappeur Valtonyc

La justice belge a relâché sans condition Josep Miquel Arenas avant de prendre sa décision sur l'application du mandat d'arrêt international émis par les autorités espagnoles. Cette affaire a lancé la notoriété du chanteur qui est désormais apostrophé dans les rues de Bruxelles.

Mais son cas n'est pas isolé. D'autres artistes ou personnalités actives sur les réseaux sociaux font l'objet de poursuite en Espagne. Pour Valtonyc il s'agit tout simplement de répression. "Les gens ne votent plus, les gens ne croient plus en la justice, les gens ne veulent plus de la monarchie et face à cette crise de légitimité ils ne répondent que par la répression et la violence", se défend-il.

Dans un rapport Amnesty International souligne ses inquiétudes sur les conditions de la liberté d'expression en Espagne.