DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GP de Budapest : Ultime répétition avant les Mondiaux de judo

Vous lisez:

GP de Budapest : Ultime répétition avant les Mondiaux de judo

GP de Budapest : Ultime répétition avant les Mondiaux de judo
Taille du texte Aa Aa

Ultime répétition avant les Mondiaux de judo, le Grand Prix de Budapest ce week-end. Dans le stade où s'était tenue la dernière édition du grand rendez-vous planétaire.

La championne Olympique Rafaela Silva voudra réussir le doublé à Bakou dans un mois, ce qui serait également sa deuxième couronne mondiale après 2013.
A Budapest, la Brésilienne a vécu une répétition grandeur nature en finale des moins de 57 kg. Opposée à l'Allemande Theresa Stoll, elle a d'abord pris les devants avec un waza-ari. Mais elle se fait contrer sur le même mouvement, un peu plus tard, et encaisse un ippon fatal.
Stoll savoure à peine sa victoire que l'arbitrage vidéo s'en mêle et annule la décision. Il reste alors à peine dix secondes de combat et Rafaela Silva insiste, toujours la même technique, et un nouveau waza-ari. Sa première victoire depuis deux ans et son sacre à Rio de Janeiro.

"Je suis très heureuse de remonter sur un podium. A Zagreb, je m'étais bien sentie mais j'ai perdu le match pour la médaille de bronze. Aujourd'hui, j'ai tout fait pour arracher l'or, je pense que je suis sur la bonne voie pour les Mondiaux."

Le jeune prodige japonais Ryuju Nagayama, 21 ans, a les dents longues. Le champion du Monde juniors des moins de 60 kg remporte son cinquième tournoi du World Judo Tour, une victoire spectaculaire face au Russe Albert Oguzov.

Sera-t il capable d'aller détrôner son compatriote Naohisa Takato le mois prochain ? Assurément, un des grand rendez-vous des prochains Mondiaux.

"Comme c'était le dernier tournoi avant les championnats du Monde, le niveau était très relevé. Cette victoire me donne confiance. Récupérer le badge de champion est l'objectif de tout athlète. Je vais tout faire pour ça."

Le judo japonais à l'honneur chez le femme également, ce vendredi, avec une finale 100% nippone, dans la catégorie des moins de 48 kg. Hiromi Endo domine Tamami Yamazaki en finale.

Deux autres médailles d'or à mettre à l'actif des judokas du pays du soleil levant :

Kenzo Tagawa, avec style, en moins de 66 kg.

Et Natsumi Tsunoda en moins de 52 kg. Superbe jeu de pieds de la part de la vice-championne du Monde. La Belge Charline Van Snick est impuissante sur ce coup-là.

Le plus beau geste de la journée est signé Denis Vieru, le Moldave. Il décroche le bronze en moins de 66 kg grâce à un spectaculaire osoto-gari.

A moins que ce soit celui de la Hongroise Karakas Hedvig, devant son public. Une clé de bras qui lui offre le bronze, comme à Zagreb.