L'heure du dépouillement au Mali

L'heure du dépouillement au Mali
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les bureaux de vote ont fermé à 18 h pour le second tour de la présidentielle au Mali. Un scrutin marqué par la mort d'un président de bureau de vote, tué par balles par des djihadistes présumés, non loin de Tombouctou.

PUBLICITÉ

Les bureaux de vote ont fermé au Mali à 18 h. Ce dimanche se tenait le second tour de la présidentielle. Un scrutin qui n'a pas déclenché les passions, dans un pays lassé par plus de six années de violences.

Le chef de l'État sortant Ibrahim Boubacar Keïta surnommé IBK est le grandissime favori. Il a voté à Bamako. Il rejette en bloc les accusations de fraude, évoquant des manoeuvres et des mises en scène de l'opposition.

Des accusations formulées par son adversaire Soumaïla Cissé. Celui-ci est lesté d'un retard de plus de 24 points au premier tour et n'a pas réussi à fédérer l'ensemble de l'opposition derrière lui. Il avait déjà été candidat en 2013 face à IBK qui l'avait emporté.

Le scrutin s'est déroulé sous haute tension. Le président d'un bureau de vote non loin de Tombouctou a même été tué par balles par un groupe de six hommes, des djihadistes présumés. Le commando a molesté les quatre assesseurs et brûlé les documents électoraux. Et cela malgré le renforcement de la sécurité. 36 000 militaires maliens ont été déployés, en plus des casques bleus de la Minusma et des forces françaises. 

Les résultats ne sont pas attendus avant quatre à cinq jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous pression de Bamako, l'ONU sonne le glas de sa mission au Mali

Mali : 10 civils tués dans une attaque dans le centre du pays

OTAN : des soldats allemands en Lituanie pour renforcer le flanc est