EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Mali : l'opposition dénonce un « trucage monstrueux »

Mali : l'opposition dénonce un « trucage monstrueux »
Tous droits réservés REUTERS/Luc Gnago
Tous droits réservés REUTERS/Luc Gnago
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Soumaïla Cissé a perdu son duel face au sortant Ibrahim Boubacar Keïta lors du second tour de l'élection présidentielle en n'obtenant que 32 % des voix. Ses partisans dénoncent des fraudes électorales.

PUBLICITÉ

Des centaines de partisans de Soumaïla Cissé, en moto, en voiture et à pied ont traversé la capitale du Mali hier. Ils protestent contre le résultat du second tour de l'élection présidentielle.

Le chef de l’État sortant Ibrahim Boubacar Keïta a été largement réélu avec plus de 67 % des voix. Une victoire volée pour les supporters de son grand rival Soumaïla Cissé.

« On a gagné partout au Mali. Mais [le président] a bourré des urnes au Nord », explique un partisan de Cissé. « Ça fait honte de voir l'image du président sortant comme ça ! »

Soumaïla Cissé va déposer des recours devant la cour constitutionnelle. Il avait annoncé son intention de rejeter les résultats avant même leur publication. Son chef de campagne, Tiébilé Dramé, dénonce un « trucage monstrueux » :

« Rien n'a été épargné par les tenants du régime pour détourner le vote des Maliens.

Nous lançons un vibrant appel à la mobilisation citoyenne pour exercer une pression populaire, pacifique et démocratique afin de faire respecter le vote des Maliens. »

Les sympathisants de Soumaïla Cissé ont prévu de continuer à manifester. La cour constitutionnelle du Mali doit valider les résultats du second tour au plus tard mercredi prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mali : IBK tend la main à l'opposition