EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Audition chahutée d'un futur juge à la Cour Suprême

Audition chahutée d'un futur juge à la Cour Suprême
Tous droits réservés 
Par Cecile Mathy avec AFP, REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le candidat de Donald Trump, Brett Kavanaugh, est loin de faire l'unanimité mais devrait toutefois être nommé juge à vie, le Sénat étant dominé par les Républicains.

PUBLICITÉ

Ambiance électrique au Sénat américain. Des membres du public ont interrompu l'audience de confirmation du juge Brett Kavanaugh à la Cour Suprême.

"C'est une mascarade", ont crié certains manifestants dans la salle de la commission judiciaire.

La Cour Suprême en passe d'être dominée par les conservateurs

Le candidat de Donald Trump pourrait faire pencher la balance de l'institution dans le camp conservateur en cas de nomination, autrement dit donner l'avantage aux Républicains sur des questions cruciales comme le droit à l'avortement, le système de santé ou la législation sur les armes à feu.

Les Démocrates, minoritaires au Sénat, ont eux demandé en vain le report de l'audience pour manque d'informations et de transparence. 42 000 pages de documents ont été ajoutées aux débats, quelques heures seulement avant le début de l'audience.

Les positions de Brett Kavanaugh sont loin de faire l'unanimité. Il s'est, par exemple, prononcé contre les poursuites judiciaires pour des présidents en exercice. 

"Ce président ou tout autre est-il au-dessus des lois ?", l'a interrogé le démocrate Dick Durbin.

Des manifestantes ont défilé dans le hall du Sénat, habillées en "servante écarlate", l'héroïne de Margaret Atwood : une manière de dénoncer ses positions anti-avortement et le poids de la religion en politique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump défend bec et ongles Brett Kavanaugh

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"