DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Temple du Ciel de Pékin unit humain et divin

Vous lisez:

Le Temple du Ciel de Pékin unit humain et divin

Le Temple du Ciel de Pékin unit humain et divin
Taille du texte Aa Aa

Le ciel est rond et la Terre, carrée. C'est ainsi que l'on voyait l'Univers au début du XIVe siècle à la construction du Temple du Ciel, situé dans le parc de Tiantan au sud de Pékin, auquel nous consacrons cette première carte postale de Pékin. Les empereurs venaient implorer de bonnes récoltes et remercier les divinités sur ce site qui est l'un des lieux les plus sacrés de Chine.

"Autrefois, dans la tradition chinoise, le chiffre 9 représentait la position la plus élevée et symbolisait l'empereur," indique notre reporter Aurora Velez. "Dans le Temple du Ciel, il est partout comme sur les escaliers servant à y accéder," ajoute-t-elle.

#OnlyBeijing #Architecture #Art #TempleOfHeaven #Dragons

Une publication partagée par goizlyon (@goizlyonphoto) le

Symboles

Le symbolisme est roi dans cet ensemble architectural regroupant la Salle des prières, la Voûte impériale et l'autel circulaire. Il est entouré de milliers de cyprès, un arbre qui représente l'union entre ciel et terre : monde humain et monde divin.

"À l'intérieur du temple, il y a trois cercles de colonnes : la première symbolise les quatre saisons, la deuxième, les douze mois de l'année et la troisième, les 24 périodes de récolte," précise Tao Lifan, spécialiste des traditions chinoises.

#Beijing #TempleOfHeaven #Architecture #Art #4Seasons #columns

Une publication partagée par goizlyon (@goizlyonphoto) le

Patrimoine mondial

Le Temple du Ciel fut un lieu de prière pour les empereurs des grandes dynasties Ming et Qing. Il est inscrit depuis 1998 au patrimoine mondial de l'humanité.

D'après ses responsables, il accueille entre 30.000 et 40.000 visiteurs par jour. Ce qui représente plus d'1,2 millions de personnes par an.

Le parc d'une superficie de 273 hectares où il est implanté invite à pratiquer la danse ou le tai-chi ou encore à jouer aux cartes.

Plus de Postcards