Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Retour sur 70 ans d'abus sexuel dans l'église catholique allemande

Retour sur 70 ans d'abus sexuel dans l'église catholique allemande
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Nous avons entendu un vrai mea culpa de la part des responsables de l'église catholique d'Allemagne lors de la conférence épiscopale de cet après-midi. Le cardinal Reinhard Marx a parlé du chagrin et de la tristesse qu'il ressent face à ces révélations sur des abus sexuels contre les mineurs par des membres du clergé depuis tant de décennies. Il a reconnu que les victimes ont souvent été ignorées afin que les prêtres et les évêques soient protégés, que cela devait changer. Nous avons également entendu le professeur Harald Dressing, qui est l'un des auteurs de l'étude. Lui et son équipe ont dit qu'ils ont examiné 38 000 documents provenant de 27 diocèses différents à travers le pays et ils ont identifié 1 670 personnes soupçonnées d'avoir commis des abus sexuels contre des jeunes et des enfants, ce qui représente 4,4% du clergé catholique opérant en Allemagne depuis les sept dernières décennies. Les dirigeants de l'Église catholique nous ont parlé de révision, de réhabilitation, de changement. Ils promettent de s'attaquer aux problèmes sociaux, culturels et structurels au sein de l'église qui permettent à ces abus de se produire. Marx a également promu la justice pour les victimes d'abus sexuels et il est également question de dédommagements pour les victimes. Cependant, il est peu probable que cela satisfasse les demandes des associations de victimes qui réclament maintenant leurs propres enquêtes indépendantes sur l'étendue des abus sexuels en Allemagne au cours des 70 dernières années. Ils disent que l'enquête devrait être retirée des mains de l'Église catholique, la même Église catholique qui les a ignorés et leurs plaintes pendant tant d'années."