DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les PME européennes s'impliquent dans le secteur de la défense

Vous lisez :

Les PME européennes s'impliquent dans le secteur de la défense

Les PME européennes s'impliquent dans le secteur de la défense
Taille du texte Aa Aa

Dans ce nouvel épisode de Business Planet, nous sommes à Vigo en Espagne pour parler d'un nouveau défi pour les PME européennes : comment les impliquer davantage dans le secteur de la défense et renforcer les collaborations au sein de l'Union ?

Notre reporter Sergio Cantone rencontre sur place, ​Antonino Arecchi, du groupe italien Leonardo. Il est directeur de projet du programme européen Ocean 2020 qui contribue justement à remplir cet objectif.

Sergio Cantone, euronews :

"Qu'en est-il de la coopération paneuropéenne dans le domaine militaire ?"

​Antonino Arecchi, directeur de projet du programme Ocean 2020 pour le groupe italien Leonardo :

​"Nous venons justement de lancer le projet Ocean 2020 avec 42 partenaires de 15 pays européens. Il vise à proposer des technologies adaptées aux missions de reconnaissance, de surveillance et d'interception en mer par la création d'une flotte européenne de drones qui évoluent dans les airs, sur ou sous la mer."

Drone maritime

​Découvrons l'une des PME qui participe au projet à Vigo. La société espagnole Seadrone a conçu un prototype de drone maritime - un bateau autonome - qui a pour vocation d'intégrer cette nouvelle flotte européenne créée dans le cadre d'Ocean 2020.

Ce programme soutenu par le Fonds européen de la Défense et mené par un consortium dirigé par le groupe Leonardo a pour but d'encourager la collaboration entre industriels des différents Etats membres qu'il s'agisse de grandes ou de petites sociétés comme celle implantée à Vigo.

​"Les véhicules de surface autonomes ouvrent de nouveaux horizons en matière d'ingéniérie maritime," affirme Iñigo Echenique, PDG de Seadrone. "Jusqu'à maintenant, la nécessité d'avoir un équipage à bord faisait qu'il y avait de nombreuses contraintes opérationnelles alors que ces drones maritimes offrent beaucoup plus de liberté dans leur conception," souligne-t-il.

La start-up de cet ingénieur naval a reçu une aide de 200.000 euros par le biais du consortium Ocean 2020 pour développer son bateau autonome, l'équiper d'appareils de haute technologie et ainsi lui donner l'opportunité d'intégrer la flotte de drones européenne.

L'innovation de cette PME comme d'autres dans le secteur européen de la défense entend concurrencer les entreprises américaines et israéliennes déjà placées sur ce marché.

"Talent et crédibilité"

​Sergio Cantone poursuit son entretien avec ​Antonino Arecchi, du groupe Leonardo.

​Sergio Cantone :

​"Quel est l'intérêt de ces nouveaux bateaux ?"

​Antonino Arecchi :

​"Ces véhicules permettent de mener des opérations de surveillance en mer dans des eaux potentiellement dangereuses, au large et près des côtes, sans risquer la vie d'un équipage. (...)_La participation des PME à des projets de recherche et développement militaires permet de s'assurer qu'un plus grand nombre de fournisseurs soient impliqués dans le processus d'intégration européenne en matière de défense. Les PME contribuent par leur talent et leur crédibilité à l'innovation technologique."​_

PME et défense européenne

  • ​​Pour que la défense européenne soit solide, le secteur européen de la défense se doit d'innover.

  • Le Fonds européen de la ​défense lancé par la Commission européenne en juin 2017 contribue à coordonner des investissements dans ce secteur en matière de recherche, de développement de prototypes et d'acquisition d'équipements et de technologies.

  • Il aide les Etats membres à dépenser plus efficacement en la matière, à réduire les doublons et à avoir de meilleurs résultats à mise égale.

  • ​​Dans le cadre du volet recherche du Fonds, 90 millions d'euros sont alloués à des subventions de recherche dans le domaine de la défense qui sont totalement et directement financées par le budget européen sur la période 2017-2019.

  • ​Ocean 2020 est l'un des projets de recherche soutenu par ce Fonds. Il réunit 42 pays de 15 Etats membres et vise à promouvoir le développement de systèmes pilotés et non pilotés destinés à l'environnement maritime. Le projet a reçu une subvention d'environ 35 millions d'euros.

  • Pour le prochain budget à long terme (2021-2027), la Commission a proposé de doter le Fonds européen de la défense, d'un budget de 13 milliards d'euros dont 4,1 milliards attribués aux projets de recherche et 8,9 milliards versés aux projets développant les capacités de défense.

Liens utiles

​Fonds européen de la défense

Politique européenne de soutien à ce secteur

Ocean 2020