DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une campagne pour un « vrai Brexit »

Vous lisez:

Une campagne pour un « vrai Brexit »

Une campagne pour un « vrai Brexit »
Taille du texte Aa Aa

Nigel Farage a choisi un bus à impériale pour parader. Quoi de plus british pour l'ancien leader du UKIP, le parti populiste europhobe britannique.

Celui qui a été la tête de file du oui lors du référendum sur le Brexit était hier à Bolton, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Il s'en est pris à la Première ministre britannique Theresa May, qui tente, sans succès, de négocier les conditions de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

« Le projet de Theresa May, c'est d'être à moitié dans l'Union européenne et à moitié dehors », a raillé l'eurodéputé. « Cela ne marche ni pour Bruxelles ni pour ceux, ici, qui ont voté en faveur du Brexit. Personne n'en veut ni chez les conservateurs ni chez le peuple. Il faut arrêter. »

Nigel Farage est le vice-président de la campagne « Leave means leave », « Partir veut dire (vraiment) partir ». Il veut défendre un « vrai Brexit », sans concession.

Sur scène à ses côtés se trouvait David Davis, ancien secrétaire d’État au Brexit de Theresa May qui a démissionné en juillet dernier. Le député conservateur estime que la meilleure solution pour Londres serait de signer un simple accord de libre-échange avec Bruxelles.