PUBLICITÉ

Football : les champions du monde font des émules

Football : les champions du monde font des émules
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nombre de licenciés est en hausse d'environ 10 % selon la Fédération française de football. Illustration à l'US Jeumont, le club formateur de Benjamin Pavard.

PUBLICITÉ

Il n'y avait aucun Français parmi les trois finalistes - Cristiano Ronaldo, Luka Modric et Mohamed Salah - nommés pour le joueur FIFA de l'année.

Une situation plutôt étrange après la victoire des Bleus en juillet dernier lors de la Coupe du monde.

Ce titre a suscité un réel engouement et bien des vocations avec une hausse du nombre de licenciés de l'ordre de 10 % selon la Fédération française de football.

Un phénomène comparable à ce qui s'était passé en 1998.

Exemple dans le nord, à l'US Jeumont, où les effectifs des équipes de jeunes ont triplé à la rentrée.

Ali Guefif, éducateur à l'US Jeumont : "Bien sûr, c'est très motivant pour eux. Parfois, quand je suis assis à attendre le reste du groupe, je les entends parler et c'est marrant parce qu'ils parlent de joueurs de foot très connus. Et en ce moment, le seul nom qui revient, c'est Benjamin."

Benjamin, c'est le prénom de la star locale, formée au club, et accueillie triomphalement pour son retour à Jeumont trois jours après la finale contre la Croatie.

Son nom de famille, plutôt que celui de Messi ou de Ronaldo, tous les enfants l'ont à la bouche : "Pavard !"

Partager cet articleDiscussion