Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Theresa May ne veut pas lâcher son plan sur le Brexit après le sommet de Salzbourg

Theresa May ne veut pas lâcher son plan sur le Brexit après le sommet de Salzbourg
Taille du texte Aa Aa

Suite au sommet de Salzbourg, les membres du cabinet de Theresa May se sont retrouvés pour élaborer des propositions concrètes en vu de la sortie de l'UE. Vincent MacAviney nous en dit plus :

"Les membres du cabinet ont envoyé des détails sur la rencontre qu'ils ont eu un peu plus tôt. Je ne les ai pas vus apporter autant d'éléments depuis longtemps. Il veulent que tout le monde connaisse le contenu de leurs discussions. Ils ont parlé du futur système d'immigration britannique. Ils ont eu un exposé du comité de conseil sur l'immigration.

Pour eux une immigration importante aura des bénéfices économiques plus importants qu'en restreignant l'immigration. Donc selon ce communiqué, une fois que la liberté de déplacement sera abolie, il mettront en place un nouveau système d'immigration mais sans dire pour autant que les citoyens européens seront prioritaires.

La question est de savoir quand cette période de liberté de déplacements va se terminer. Il a été dit ce matin que Sajid javid, le sécrétaire d'état à l'Intérieur voudrait qu'elle prenne fin deux ans après la mise en place du Brexit.

Autre point important de cette réunion : ils ont discuté du sommet de Salzbourg. On pensait qu'il n'en parlerait pas vu ce qui est arrivé au plan de Theresa May mais ils ont dit clairement que le plan de la Première ministre de sortie de l'union européenne, rejeté par l'UE la semaine passée, est toujours le seul plan sur la table.

C'est le plan que le gouvernement continuera à défendre auprès des gens et au Parlement. Ils disent que malgré les frictions qui ont existé entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne, ce plan reste le seul qui sécurise les futures relations pour lesquelles les gens ont voté et en même temps l'intégrité constitutionnelle du Royaume-Uni.

Donc nous allons voir si l'ensemble du cabinet va rester solidaire deTheresa May. Certains membres ont poussé vers un autre type d'accord, que l'on connait sous le nom de Canada+++. Un nouveau genre d'accord de libre échange. L'ERG, le groupe favorable à un Brexit dur au sein du parti conservateur, a présenté son plan pour les futures relations qu'ils veulent avec l'UE.

Theresa May va essayer de reprendre la main avant de se rendre à New York, à l'assemblée générale de l'ONU cette semaine, et avant sa conférence la semaine prochaine".