DERNIERE MINUTE

Theresa May en patronne à la conférence de son parti

Theresa May en patronne à la conférence de son parti
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'analyse de notre correspondant au Royaume-Uni, Vincent McAviney :

"Theresa May a dû donner le discours de sa vie politique pour faire barrage à Boris Johnson venu pour se débarrasser d'elle.

Elle est montée sur scène en dansant sur Dancing Queen d'Abba, se moquant de ses propres mouvements lors de sa tournée en Afrique. Elle a aussi tourné en dérision son extinction de l'année passée.

Elle a ensuite fait un discours qui n'était pas seulement centré sur le Brexit même si elle avait beaucoup de choses à dire à ce sujet. Elle a parlé de la nouvelle offre qu'elle a faite à l'Union européenne et comment ils devront y répondre. Car elle ne retournera pas vers un vote du peuple britannique qui diviserait son pays.

Mais elle a aussi parlé de politique intérieure, de logement, d'impôts et a attaqué Jeremy Corbyn, le leader du Parti travailliste. C'est le discours de quelqu'un qui dit à son parti, "je suis ici pour le long terme, je ne vais nulle part et je vous veux tous derrière moi".

Son discours a été bien maitrisé sur la forme, pas de problèmes de toux, bien reçu par le public. Ici, beaucoup de gens avaient des badges pour signifier leur soutien à son plan de sortie de l'UE. Même si elle ne l'a pas mentionné une seule fois, elle en a parlé sans jamais évoquer son nom. Tout comme, elle n'a pas parlé de Boris Johnson. Elle s'est moquée de ce qu'il avait dit auparavant, un mot en quatre lettres qualifiant le monde des affaires. Elle a dit que le seul mot qu'elle souhaite utiliser pour décrire le business est "back in buisness".

Donc Theresa May va quitter cette conférence en espérant en avoir assez fait pour rassembler ces supporters autour d'elle car une fois que le parlement reprendra le travail, elle devra faire face aux différentes de motion de confiance et son leadership sera contesté. Une motion a déjà été déposée par un député conservateur James Duddridge et nous verrons si d'autres députés en feront de même, et si c'était un effort coordonné.

En tout cas Theresa May quitte la conférence en ayant fait un discours apprécié".

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.