DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lettonie : les populistes pourraient jouer les arbitres

Vous lisez:

Lettonie : les populistes pourraient jouer les arbitres

Lettonie : les populistes pourraient jouer les arbitres
Taille du texte Aa Aa

27 ans après le retour à l'indépendance, c'est à nouveau l'ombre de la Russie qui plane sur la Lettonie. Ce pays d'un peu moins de deux millions d'habitants était appelé aux urnes ce samedi pour renouveler son parlement. Grand favori, le parti Harmonie, ouvertement pro-Kremlin. Une formation portée par la minorité russophone qui représente un habitant sur quatre en Lettonie. En 2014 déjà, ce parti était arrivé premier mais aucun autre n'avait voulu s'allier avec lui. Cette fois, les populistes du KPV LV, qui ont eux aussi le vent en poupe, laissent la porte ouverte. Laissés par les scandales de corruption et les efforts consentis pour redresser l'économie, les Lettons pourraient donc se détourner des partis traditionnels, à commencer par la coalition de centre-droit sortante.

" J'ai voté pour des jeunes parce qu'il faut que les choses changent, assure Vitaly, un habitant de Riga. Nous avons besoin de jeunes, pas de la vieille garde. "

" J'ai voté pour le changement, pour que de nouvelles personnes entrent dans le jeu politique __", renchérit Digna, une jeune femme.

16 partis sont en lice pour une centaine de sièges. Et si les populistes n'ont pas de programme précis, ils séduisent en promettant par exemple de multiplier les écoles maternelles et d'augmenter les dépenses de santé, le tout en réduisant le nombre de fonctionnaires.