DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

W Series : un championnat 100% féminin qui divise

Vous lisez :

W Series : un championnat 100% féminin qui divise

W Series : un championnat 100% féminin qui divise
Taille du texte Aa Aa

Un pas en avant pour certains, deux pas en arrière pour d'autres. L'annonce de la FIA, la Fédération Internationale Automobile, de créer un championnat dédié aux femmes dès 2019 divise. Un vrai progrès pour les uns qui voient en ce championnat une formidable passerelle pour propulser des pilotes femmes jusqu'en formule 1, une discrimination pure et dure pour d'autres, comme la championne d'Indycar Pippa Mann.

Dès la saison prochaine, les W Series permettront à une vingtaine de concurrentes de disputer six courses en Europe, au volant de formule 3 identiques. David Coulthard et Adrian Newey encadreront cette nouvelle plate-forme.

Seules deux femmes ont disputé un Grand Prix de Formule 1 dans l'histoire, deux italiennes : Maria Teresa De Filippis, trois courses en 1958, et Lella Lombardi, douze Grand Prix entre 1975 et 1976.

Plus récemment, l'Ecossaise Susie Wolff, épouse de Toto Wolff, le boss de Mercedes, avait roulé à plusieurs reprises lors d'essais libres 1 pour Williams.