DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Var victime d'orages et de crues, plusieurs victimes

Vous lisez :

Le Var victime d'orages et de crues, plusieurs victimes

Le Var victime d'orages et de crues, plusieurs victimes
Taille du texte Aa Aa

Deux personnes, une femme puis un homme, ont été retrouvées noyées jeudi matin, à bord de leur véhicule emporté en mer au large de Sainte-Maxime, victimes des violents orages et des crues qui ont frappé le Var depuis mercredi.

Selon le parquet de Draguignan, une enquête pénale pour disparitions inquiétantes de personnes a été ouverte à la suite d'un appel mercredi soir aux pompiers d'une personne en train d'être entraînée par l'eau dans son véhicule. Pierre Arpaia, procureur par intérim de Draguignan, joint par l'AFP, n'était pas en mesure d'affirmer si l'une des personnes retrouvées noyées jeudi dans le véhicule à Sainte-Maxime était l'auteur de cet appel. L'enquête, confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Gassin (Var), va notamment se pencher sur les données téléphoniques et l'origine de cet appel, a précisé le parquet.

Les recherches de quatre autres véhicules également aperçus dans la nuit en train d'être emportés par les eaux se poursuivaient jeudi, par intermittence, lorsque la météo le permettait. La pluie qui s'était calmée dans la matinée, a repris de plus belle dans l'après-midi et les recherches ont dû être suspendues. "Les quatre voitures ont été identifiées mais on ne sait pas où elles sont", a-t-on indiqué de sources concordantes.

Les recherches de ces voitures et de leurs éventuels passagers mobilisent des hélicoptères du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée, ainsi que des moyens nautiques, des plongeurs et 140 sapeurs-pompiers.

Les débordements des cours d'eau varois ont été provoquées par les fortes précipitations sur l'ensemble du département. Près de 200 mm d'eau sont tombés localement, sur le massif voisin des Maures. La Garonnette avait un débit encore très fort jeudi, après avoir déraciné et transporté plusieurs gros arbres.

Vincent Morisse, maire de Sainte-Maxime, interrogé par l'AFP, a fait état de nombreux dégâts matériels dans sa commune. De nombreux hangars et quelques commerces étaient envahis par les eaux à la périphérie de Sainte-Maxime, a constaté l'AFP.

Les habitants, aidés par les pompiers, s'activaient à pomper l'eau qui s'est engouffrée dans les caves. Les employés communaux ramassaient, à l'aide de camions et de tractopelles, des amas de bambous.