DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pourquoi les carburants ont changé de nom ?

Vous lisez:

Pourquoi les carburants ont changé de nom ?

Pourquoi les carburants ont changé de nom ?
Taille du texte Aa Aa

Les automobilistes et les motocyclistes français, ainsi que leurs homologues européens, vont faire une découverte ce vendredi 12 octobre lorsqu'ils vont aller faire le plein de leur véhicule. En effet, à compter de ce jour, tous les carburants vont changer de nom. Ainsi dans les stations services, il ne sera plus possible de trouver une pompe délivrant du diesel. A la place, tournez-vous vers le... B7 !

Mais pourquoi cette "révolution" ?

Ces changements d’appellation sont la conséquence d'une directive européenne adoptée en 2014, dont l'objectif était de favoriser le déploiement d'une infrastructure pour carburants alternatifs. Mais, dans ce texte, les législateurs européennes avaient également décidé d'harmoniser les noms de tous les carburants dans l'Union européenne. Les 28 Etats membres de l'UE sont donc concernés par ce changement. Ainsi à partir du 12 octobre, après la mise en application de ladite directive dans ces pays, la signalétique des carburants sera partout identique. Les automobilistes n'auront plus besoin, à l'étranger, de se creuser les méninges pour choisir le bon carburant pour leur voiture. La Suisse, la Turquie, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Macédoine et la Serbie ont également prévu d’adopter les nouveaux codes, mais le changement sera plus progressif.

Concrètement, comment ça marche ?

Trois grands groupes de carburants, représentés par des formes géométriques vont être mis en place :

  • un rond pour l'essence
  • un carré pour le diesel
  • un losange pour les gaz

De plus, ces symboles seront de différentes couleurs en fonction de la proportion de bio-carburants intégrée dans la composition des carburants ou de la nature même de ces derniers.

Dans les faits, SP95 et SP98 seront donc remplacés par un rond dans lequel apparaîtra la mention E5. Le SP95 E10 sera lui disponible sous l’appellation E10. Enfin le superethanol sera lui dénommé à partir du 12 octobre E85.

Pour le diesel, si populaire en France où plus de 60% des voitures carburent au gazole, il faudra donc repérer le carré intégrant la mention B7. D'autres appellations feront ensuite leur apparition : B10 et XTL. Ces deux futurs carburants, intégrant plus de bio-carburant ou uniquement produit grâce à des bio-carburants, seront progressivement mis sur le marché.

Enfin, les carburants alternatifs utilisant des gaz, les losanges donc, seront disponibles sous quatre appellations : h2 pour l'hydrogène, GPL pour le... GPL, CNG pour le gaz naturel comprimé et LNG pour le gaz naturel liquéfié.

Mais, si ce changement de nom risque de provoquer quelques maux de tête dans les prochains jours, à n'en pas douter les automobilistes seront plus préoccupés par le prix des carburants qui ne cesse de grimper partout en Europe. Le baril de Brent est, en effet, à son plus haut niveau depuis quatre ans, se rapprochant de plus en plus du seuil symbolique des 100 dollars.