DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retrouvailles furtives à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

Vous lisez :

Retrouvailles furtives à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

Retrouvailles furtives à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis
Taille du texte Aa Aa

Les lourdes grilles d'acier s'ouvrent sur un cri de joie unanime... Nous sommes à la frontière entre la ville mexicaine de Ciudad Juarez et la ville américaine d'El Paso. Le mur de plus de cinq mètres de haut séparant ces 250 familles peut être franchi pour de furtives retrouvailles de quelques minutes. Certains ne se sont pas vus depuis de longues années.

" La séparation avait été très triste, raconte Jaime Almaraz, qui retrouve femme et enfants pour la première fois depuis 13 ans. Mon fils avait deux ans, mes filles 10 et 17 ans quand j'ai dû les laisser seuls aux États-Unis avec ma femme. "

En blanc, les Mexicains restés au pays ou refoulés des États-Unis faute de papiers. En bleu, les membres de leur famille résidant de l'autre côté de la frontière. Ces retrouvailles ont été rendues possibles grâce à l'action de plusieurs ONG regroupées en réseau.

0'44 Blanca Navarrete, director of Derechos Humanos Integrales en Accion

" Nous envoyons un message d'espoir pour d'autres zones frontalières, car c'est la seule frontière où cela a été possible, explique Blanca Navarrete de l'association Derechos humanos integrales en accion. C'est aussi un acte de courage pour ces familles transnationales qui recherchent des espaces comme celui-ci pour pouvoir se retrouver. Alors oui, nous sommes très contents d'être ici. "

Quatre minutes, c'est le temps qui a été accordé à ces proches pour s'étreindre. C'est la sixième fois qu'une opération comme celle-ci - baptisée " Des embrassades, pas des murs " - a pu être organisée entre le Mexique et les États-Unis.