DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuba : rentrer et danser pour le ballet national

Vous lisez :

Cuba : rentrer et danser pour le ballet national

Cuba : rentrer et danser pour le ballet national
Taille du texte Aa Aa

Danser à nouveau à Cuba. C'était le rêve de Daniel Sarabia, exilé depuis quinze ans. Et le renouveau de Cuba, cela passe aujourd'hui aussi par la réconciliation de tous ses citoyens. A la faveur de la détente du régime, Daniel a donc pu rentrer et remonter sur scène pour une représentation du Ballet national cubain.

Daniel Sarabia : Imaginez ce que vous pourriez ressentir si vous reveniez dans votre patrie quinze ans après, pour retrouver votre père, votre compagnie... C'est là où j'ai été formé, c'était tout pour moi".

Miguel Cabrera, historien du ballet de Cuba : "Ces danseurs vont apporter des idées chorégraphiques nouvelles au ballet de Cuba, qui est un peu leur mère nourricière".

"On parle d'art, de ballet, on en a rien à faire de la politique, lance Taras Domitro, danseur. On veut juste danser et c'est un honneur de rentrer dans ma ville et dans mon pays, et de danser pour un excellent public, si averti et exigeant".

Cuba et la musique, Cuba et la danse, c'est en effet une longue histoire. Et le gouvernement actuel mise beaucoup sur le prestige du ballet national et sur le festival annuel de ballet de La Havane, qui a eu lieu au début du mois.

Plus de Cult