Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gilets jaunes : des incidents à Paris, mobilisation en baisse

Gilets jaunes : des incidents à Paris, mobilisation en baisse
Taille du texte Aa Aa

Des incidents ont éclaté samedi matin sur les Champs-Elysées Paris en marge de la manifestation des gilets jaunes qui protestent contre la hausse du prix du carburant. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner dénonce "les séditieux" d'ultradroite "qui ont répondu à l'appel de Marine Le Pen". Il note un "un fort affaiblissement de la mobilisation" avec 8.000 manifestants à Paris dont 5.000 sur les Champs Elysées et 23.000 dans toutes la Trance contre 124.000 à la même heure la semaine dernière. Des chiffres qui pourraient évoluer dans la journée.

Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et utilisé un camion lanceur d'eau pour éloigner les manifestants qui tentaient de forcer un barrage installé au rond-point des Champs-Elysées. Pour l'heure, "aucun manifestant n'est entré dans la zone interdite par arrêté préfectorale. Mais des incidents ont éclaté à l'avant du cortège. Une centaine de membres de l'ultradroite seraient venus perturber la manifestation. Des "gilets jaunes" ont été vus en train de desceller des pavés ou des mettre à terre des barrières de chantier.

Des opérations étaient également en cours en province, notamment aux abords des péages et axes autoroutiers. A La Gravelle, près de Laval, des manifestants ont ouvert les barrières, scandant c'est gratuit c'est Macron qui paye ont ils scandé.