DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan : frappés par la sécheresse, ils vendent leurs enfants

Afghanistan : frappés par la sécheresse, ils vendent leurs enfants
Taille du texte Aa Aa

Des champs dans lesquels plus rien ne pousse faute de pluie... L'Afghanistan, pays meurtri par un interminable conflit, connaît actuellement la pire sécheresse depuis des décennies. D'après les Nations Unies, au moins trois millions d'Afghans sont en situation d'urgence alimentaire absolue. Pour faire face, ils sont de plus en plus nombreux à vendre leurs enfants. Au moins 161 mineurs ont été vendus entre juillet et octobre dans les provinces de Herat et de Badghis. C'est ce que rapporte cette porte-parole de l'Unicef.

" Les parents s'endettent et ils espèrent qu'avec l'arrivée prochaine de la pluie, ils pourront rembourser leurs dettes et subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles, explique Alison Parker. Mais malheureusement, la sécheresse s'éternise et ils ne peuvent pas faire face. Alors, ce sont les enfants qui deviennent des victimes collatérales de cette situation. "

Dans les cas recensés, ces enfants qui font l'objet de transactions, en grande majorité des filles, ont entre un mois et seize ans. À la sécheresse s'ajoute la prolongation du conflit entre les autorités et des groupes armés, à commencer par les Taliban, ce qui continue de déplacer les populations.

" C'est l'un des moments les plus difficiles de l'histoire de l'Afghanistan et pour le peuple afghan qui souffre de manière inimaginable", martèle pour sa part Toby Lanzer, représentant spécial adjoint de l'ONU en Afghanistan.

Depuis le début de l'année, près de 300 000 Afghans ont quitté leurs foyers d'après les Nations Unies. Beaucoup vivent dans des abris de fortune et dépendent de l'aide internationale.