DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon: garder un rythme C1 en L1

Vous lisez :

Lyon: garder un rythme C1 en L1

Taille du texte Aa Aa

"J'ai dit aux joueurs qu'il fallait reproduire la performance de mardi neuf fois sur dix": voilà le plan de vol de Bruno Génésio, coach de Lyon qui a muselé Manchester City (2-2), pour le voyage à Lille samedi (17H00).

Avec l'idée d'éviter les trous d'air pour rester sur le podium à la trêve.

gi

- Sur le podium à la trêve -

"Tout est serré derrière Paris avec cinq équipes en deux points. Tout peut aller très vite mais le plus important est de garder le rythme pour être dans une moyenne de deux points par match à la trêve et de figurer alors dans les trois premiers", souligne Génésio.

L'OL, invaincu depuis sa déroute face au PSG au Parc des Princes, le 7 octobre (5-0), vient d'enchaîner deux victoires consécutives en Championnat face à Guingamp (4-2) et Saint-Etienne (1-0) qui lui ont permis de se hisser à la 2e place, avec une longueur d'avance sur Lille (4e).

Deux succès de rang, cela ne lui était plus arrivé depuis les 6e et 7e journées après s'être imposé sur Marseille (4-2) et Dijon (3-0), en septembre.

Les Lyonnais ont-ils enfin trouvé les vertus de la régularité ? "Il faut attendre encore un peu", tempère Bruno Génésio.

"Ce n'est pas sur un match et demi que l'on peut tirer des constats. Nous pourrons faire un bilan comptable et de nos progrès dans ce domaine-là à la trêve", dit-il estimant "toujours mieux de jouer ce genre d'adversaire comme Lille, après la Ligue des Champions".

- Cornet alimente la concurrence -

"Nous sommes en confiance. Nous avons montré que nous avions un gros potentiel et que nous étions capables de nous hisser au niveau des meilleurs", poursuit le technicien qui ne devrait pas bouleverser son onze de départ par rapport à celui aligné contre Manchester City mardi (2-2) et qui semble vouloir miser sur la dynamique.

Et notamment sur celle de Maxwel Cornet, longtemps relégué dans un rôle de remplaçant, héros du match contre les Citizens avec un doublé à la clé et une grosse performance d'ensemble pour sa seconde titularisation de la saison.

"Il est en grande forme. C'est une bonne nouvelle pour moi et pour les autres joueurs car cela va les contraindre à élever leur niveau", se réjouit Bruno Génésio qui doit en revanche gérer la méforme de Nabil Fékir en prenant garde de ne pas froisser l'égo de son capitaine.

"Il n'est pas moins bien" défend-il. Avant de reconnaître qu'il "n'a pas suffisamment le rythme des matches. Il a fait beaucoup d'efforts contre City. Il est prêt mentalement", affirme l'entraîneur lyonnais.

Pour autant ses difficultés étaient prévisibles sur une année post-coupe du monde.

- Lille en perte de vitesse -

De son côté, l'entraîneur lillois, Christophe Galtier ne croit pas à un éventuel contre-coup de l'OL.

"Les Lyonnais ont l'habitude, ils ont des joueurs armés pour enchaîner ce genre de matches. En aucun cas, je pense qu'ils auront une baisse de régime sur le plan physique", a-t-il prévenu.

"Pour obtenir un résultat positif, il faudra livrer un très grand match", a-t-il encore affirmé alors que le LOSC est descendu du podium après deux défaites à Paris (2-1) et Nice (2-0) pour un résultat nul à domicile contre Strasbourg (0-0).

"Il n'y a pas de doute. On a joué des adversaires de qualité. La seule contre performance c'est de ne pas avoir gagné contre Strasbourg malgré un contenu positif. La deuxième place était une agréable surprise. On revient dans la réalité de ce que va être notre championnat", souligne Galtier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.