This content is not available in your region

Violences dans les stades français : les acteurs du football et la justice veulent sévir

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
euronews_icons_loading
Violences dans les stades français : les acteurs du football et la justice veulent sévir
Tous droits réservés  Laurent Cipriani/Associated Press

Un joueur de l'Olympique de Marseille touché à la tête par une bouteille d'eau lancée depuis la tribune. Le scène, qui s'est déroulée dimanche à Lyon, a suscité l'indignation en France. Le lanceur de bouteille a été condamné ce mardi à six mois de prison avec sursis et à cinq ans d'interdiction de stade, échappant ainsi à la prison ferme qu'avait requise le Procureur.

L'Olympique lyonnais, qui a accueillait ce match phare du championnat de France, annulé au bout de quatre minutes seulement, attend toujours de connaître l'intégralité de sa sanction sportive. Le club, qui a déjà écopé d'un match à huit clos à titre conservatoire, pourrait perdre au moins un point au classement.

Le gouvernement français s'est également emparé du problème, alors que les incidents dans les stades se sont multipliés depuis le début de la saison. Le ministre de l'Intérieur, qui a rencontré ce mardi les acteurs du football, a promis d'ici 15 jours des mesures pour renforcer la sécurité autour des matchs.