DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Changement d'approche au congrès des socialistes européens

Vous lisez :

Changement d'approche au congrès des socialistes européens

Changement d'approche au congrès des socialistes européens
Taille du texte Aa Aa

Les socialistes européens tentent de tirer les leçons du Brexit, de l'élection américaine, de la menace des fake news... Autant de signaux qui alertent les forces progressistes à l'approche des élections européennes. A Lisbonne, pour le Congrès du Parti socialiste européen (7 et 8 décembre), ont notamment été mises en place des formations pour les militants qui, en campagne, seront amenés à lutter contre la désinformation.

Marije Laffeber, secrétaire générale adjointe du PES, estime qu'il est temps de mettre en avant les faits pour étayer les convictions :

"Nous pensons qu'il est important de parler du contenu, bien sûr. Mais il faut également parler des faits. Faire la différence entre les suppositions et la vérité. Donc je pense qu'il est important de contrer cette désinformation et c'est la leçon que nous avons tirée du Brexit."

Le Parti socialiste européen doit trouver de nouvelles voies pour présenter son agenda progressiste.

Parmi les intervenants, Virginia Ramos était la directrice de campagne d'Alexandria Ocasio-Cortez, plus jeune femme jamais élue chez les démocrates américains. Elle suggère un changement d'approche :

"Je pense que l'on parle beaucoup des partis, et pas assez des gens. Plus les politiciens pourront voir, se rendre compte de qui sont les gens, de ce qui est important, de ce qui se passe dans leur vie et travailler avec eux pour trouver des solutions, plus cela changera vraiment les choses."

"Les sondages suggèrent que les socialistes risquent de perdre beaucoup aux élections européennes. Leur défi sera de regagner la confiance de leur base électorale qui se sent abandonnée. Et ce n'est pas une coïncidence si le congrès des socialistes européens se tient au Portugal, où le gouvernement socialiste bénéficie d'une forte popularité, une exception en Europe. La politique portugaise inspirera peut-être la stratégie à suivre pour les mois à venir", conclut notre correspondante Elena Cavallone.