DERNIERE MINUTE

En recevant leur prix ce lundi à Oslo, la Yazidie Nadia Murad et le Congolais Denis Mukwege ont une nouvelle fois interpellé la communauté internationale et réclamé la fin de l'impunité pour les auteurs de violences sexuelles en temps de guerre. La présidente du comité Nobel a salué la jeune femme de 25 ans, ex-esclave des jihadistes de l'EI devenue porte-drapeau de sa minorité, et le gynécologue de 63 ans surnommé "l'homme qui répare les femmes" comme "deux des voix les plus puissantes au monde aujourd'hui" contre l'oppression des femmes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.