Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Etna toujours menaçant en Sicile

L'Etna toujours menaçant en Sicile
Tous droits réservés
REUTERS/Antonio Parrinello
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une importante colonne de fumée et de cendres s'échappe toujours du Mont Etna en Sicile.

Le plus grand volcan actif d'Europe est entré en éruption lundi, avec, en parallèle, des dizaines de petites secousses sismiques, dont une plus importante, de magnitude 4,8, qui s'est produite tôt mercredi.

Bilan : une dizaine de blessés, des dégâts matériels et environ 600 personnes évacuées.

Certains habitants dorment dans leur voiture. Ils redoutent de nouvelles répliques :

"J'ai passé une nuit froide et horrible dans ma voiture (...) On a toujours peur après le tremblement de terre de mercredi", dit un homme.

Les petites communes situées sur le flanc est de l'Etna, près de Catane, ont été les plus impactées par le séisme, qui n'a toutefois provoqué aucun décès.

Des images aériennes montrent les coulées de lave qui s'échappent de l'Etna, habitué aux éruptions. Son dernier réveil remontait au printemps 2017.

Au pied de l'Etna, les stigmates du tremblement de terre se voient sur le sol et les bâtiments.

Ce jeudi, les opérations de déblaiement et de sécurisation se sont poursuivies, alors que de nombreuses habitations ont été fragilisées et en partie endommagées par les secousses.

Des centaines d'habitants devront passer la fin d'année sous un autre toit.