DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Meurtres d'opposants iraniens : l'UE inflige des sanctions à Téhéran

Meurtres d'opposants iraniens : l'UE inflige des sanctions à Téhéran
Taille du texte Aa Aa

L'Iran a-t-il orchestré le meurtre d'opposants sur le sol européen ? L'Union européenne a infligé des sanctions contre les services de renseignement iraniens, accusés notamment d'être derrière les meurtres de citoyens néerlandais, d'origine iranienne, aux Pas-Bas.

"Inouï de tuer ses adversaires dans un autre pays"

“Nous avons en effet découvert qu'il y avait de fortes indications que le gouvernement iranien était impliqué dans deux assassinats aux Pays-Bas en 2015 et 2017", explique Dick Schoof, coordinateur national de l'anti-terrorisme et du renseignement néerlandais. _"Il s'agissait de meurtres visant des opposants au régime iranien. C'est inouï, de tuer ses adversaires. Et c’est encore plus inouï de tuer des personnes d’autres nationalités, vivant dans un autre pays et de les tuer à l’étranger. Donc, je pense qu'il faut envoyer un message fort contre le gouvernement iranien."
_

Projets d'attentats au Danemark et en France

Outre les Pays-Bas, la France et le Danemark accusent également l'Iran d'avoir projeté des attentats contre des membres du MEK (l'Organisation des moudjahiddines du peuple iranien), un mouvement de résistance au régime de Téhéran.

Sur Twitter, le chef de la diplomatie iranienne a réagi avec amertume aux sanctions européennes : "Les Européens, notamment le Danemark, les Pays-Bas et la France, abritent le MEK - une organisation qui a tué 12.000 Iraniens et encouragé les crimes de Saddam contre les Kurdes irakiens. Et ils abritent aussi d'autres terroristes qui organisent les meurtres d'Iraniens innocents depuis l'Europe", a écrit Mohammad Javad Zarif.

Les sanctions européennes, prises à l'unanimité des États membres, ciblent notamment les éventuels actifs en Europe de deux responsables du renseignement iranien.

Saluées par les États-Unis, ces sanctions ne concernent pas en revanche l'accord sur le nucléaire.