EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'ex-président ivoirien Gbagbo acquitté par la Cour pénale internationale

L'ex-président de Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo acquitté par la CPI.
L'ex-président de Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo acquitté par la CPI.
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Laurent Gbagbo, l'ex-président de la Côte d'Ivoire, est libre. La Cour pénale internationale l'a acquitté ce mardi, notamment de crimes contre l'humanité.

PUBLICITÉ

Accusé de crime contre l'humanité, l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a été finalement acquitté, mardi, par la Cour pénale internationale. La fin d'une procédure exceptionnelle : c'était la première fois qu'un ancien chef d’État comparaissait devant la CPI.

Cuno Tarfusser, juge président: "A la majorité, la chambre décide que le procureur a échoué à satisfaire la charge de preuve conformément aux normes requises dans l'article 66 du Statut de Rome".

Malgré la convocation de 80 témoins à charge, la Cour a considéré que les accusations n'étaient pas recevables et a donc ordonné la mise en liberté immédiate des deux accusés après deux ans de procès et sept ans de détention.

Laurent Gbagbo, et l'un de ses anciens ministres, était jugé pour des crimes commis pendant la crise politique de 2010-2011.

L'ancien président avait refusé de céder le pouvoir à son rival, l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara.

Des violences avaient alors fait plus de 3 000 morts en cinq mois.

Mardi, l'annonce de l'acquittement de Laurent Gbagbo a été accueillie avec joie en Côte d'Ivoire.

L'ancien président âgé de 73 ans et son ex-ministre entendent bien continuer à jouer en un rôle politique dans un pays toujours très divisé.

La décision des juges est un nouveau camouflet pour la CPI. Les tentatives précédentes de la Cour afin de juger des personnalités politiques de haut rang - la plupart en Afrique - ont toutes rencontré des obstacles.

Dernier acquittement en date, celui de l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba en juin 2018. Il avait d'abord été condamné à 18 ans de prison pour des crimes commis par sa milice en Centrafrique entre 2002 et 2003.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveau gouvernement aux Pays-Bas : partis prenants connus, PM annoncé bientôt

4 et 5 mai aux Pays-Bas : Commémorations de la Seconde Guerre Mondiale

Greta Thunberg de nouveau arrêtée lors d'une manifestation pour le climat