Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Élections en Sardaigne : à droite toute ?

Élections en Sardaigne : à droite toute ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Italie, des élections régionales avaient lieu ce dimanche en Sardaigne, et elles pourraient confirmer la montée en puissance de la Ligue de Matteo Salvini et le recul du Mouvement 5 étoiles, son partenaire au sein du gouvernement.

Membre d'une coalition de centre-droit en Sardaigne, la Ligue mise sur un discours anti-migrants et anti-Europe, qui séduit de plus en plus d'électeurs, comme l'ont montrées les récentes élections dans les Abruzzes.

"Ce qu'on n'aime pas à propos de cette Europe ? En bref, que quelqu'un nous impose des règles politiques depuis l'extérieur", dit un passant.

"L'Europe devrait faire plus et s'intéresser plus aux problèmes des gens", ajoute un autre.

Cette élection locale intervient en pleine crise de la filière laitière en Sardaigne, où les producteurs subissent la baisse des prix du lait de brebis qui les empêche de vivre de leur travail. Dernièrement, ils ont exprimé leur colère en déversant du lait sur les routes.

Beaucoup d'entre eux adhérent au discours protectionniste de Matteo Salvini :

"Nous continuerons à manifester jusqu'à ce qu'ils nous donnent un prix suffisant, suffisant pour pouvoir nourrir nos familles et vivre dignement", explique un agriculteur.

De notre correspondante à Cagliari, Stefania De Michele : "L'enjeu de cette élection n'est pas seulement régional. Après les Abruzzes, le vote en Sardaigne fait figure de test pour le gouvernement et influencera la nature des relations entre les deux partis de la coalition, la Ligue et le Mouvement 5 étoiles. Ce scrutin servira aussi d'indicateur électoral pour les prochaines européennes."