Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nicolas Maduro annonce un rationnement de l'électricité

Nicolas Maduro annonce un rationnement de l'électricité
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Son discours n'aura sans doute pas porté bien loin. Faute d’électricité et de connexion Internet, rares sont les Vénézuéliens qui auront pu le voir… L'emphase n'en était pas moins intacte. Entouré de ses ministres, Nicolas Maduro, l'homme fort du pays, a pour la énième fois mis les coupures de courant sur le compte de l'opposition et des États-Unis. Et il a annoncé des mesures draconiennes pour y faire face.

« J'ai approuvé un plan de 30 jours pour un régime de gestion des charges », a-t-il déclaré.

En clair, il met en place un rationnement de l'électricité pour les rares foyers qui n'en sont pas déjà privés. Depuis le 7 mars, les blackout sont légion et durent souvent plusieurs jours. À Caracas, des résidents exaspérés ont de nouveau manifesté leur désarroi au son des casseroles vides, symboles des pénuries en tout genre. Outre le rationnement de l'électricité, le régime a annoncé des journées de travail réduites et une nouvelle suspension des cours dans les écoles.

« On manifeste contre le manque d'électricité et d'eau, se lamente Teresa, une habitante de la capitale. Ça dure depuis trop longtemps, ça fait un mois que nous n'avons ni eau ni lumière, pas de nourriture et rien pour réfrigérer. »

« Nous sommes un pays en faillite, un pays ruiné, renchérit Cesar. Le peuple a faim, est sans médicaments, ça va très mal. »

Le manque d'eau courante dans de nombreux foyers menace d'aggraver une crise humanitaire déjà sévère. D'après les Nations Unies, près d'un quart des 30 millions de Vénézuéliens ont besoin d'une aide d'urgence.