Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Prix d'Antalya : le judo, sport universel par excellence

Grand Prix d'Antalya : le judo, sport universel par excellence
Tous droits réservés
Anadolu Ajansı
Taille du texte Aa Aa

Le judo est un sport universel et le Grand Prix d'Antalya est venu le rappeler ce week-end : 14 médailles d'or distribuées, 14 nationalités récompensées.

Le pays hôte, la Turquie, est parvenu à remporter un titre le dernier jour. Mikail Özerler a fait le spectacle et ravi son public. Il domine en finale des -90kg, Giorgi Papunashvili. La troisième défaite en trois finales sur le World Judo Tour pour le Géorgien.

Le Slovène naturalisé Turc Mikail Özerler, autrefois Mihael Žgank, reçoit sa médaille des mains de son président, Sezer Huysuz.

"J'ai senti monter l'adrénaline dans les tribunes quand je suis entré sur le tatami, ça m'a gonflé le mental à bloc. En fin de compte, c'est ce qui est vraiment important pour moi : voir les enfants heureux, voir que vous êtes une idole pour eux. Ils veulent être comme toi et c'est vraiment ce qui me rend heureux."

Anna Maria Wagner est, elle, notre femme du jour. La jeune allemande réussit un début d'année explosif avec trois finales en trois tournois. Depuis l'argent décroché au Grand Slam de Düsseldorf, elle enchaîne deux titres, le mois dernier à Marrakech, et ce dimanche à Antalya, face à la Cubaine Kaliema Antomarchi, déjà deuxième à Tbilissi la semaine dernière.

"Je n'avais pas prévu un kouchi, peut-être un uchi mais quand je suis arrivé avec un uchi mata, elle a essayé de me contrer, et j'ai eu l'occasion de la contrer à mon tour. Le kouchi est venu au feeling, au bon moment, ça a marché."

Chez les -100kg, la vitesse d'Alexandre Iddir a fait des merveilles. Le Français a complètement surpris le Brésilien Rafael Buzacarini pour s'offrir un deuxième titre en 2019 après son succès en janvier à Tel-Aviv.

Egalement titrée en Israël, l'Azérie Irina Kindzerska réussit le même doublé qu'Iddir dans la catégorie des +78kg. Une victoire sur ippon contre la Brésilienne Beatriz Souza.

Le Néerlandais Roy Meyer s'impose lui dans la catégorie reine des +100kg, sa première victoire en Grand Prix depuis novembre 2017. Il domine le Géorgien Levani Matiashvili, couronné la semaine dernière chez lui à Tbilissi.

On se quitte avec l'image du jour, toujours un judoka géorgien, le champion du monde 2014 des -81 kg, Avdantil Tchrikishvili. Désormais chez les -90kg, il fait le spectacle, qui plus est, face à une des valeurs sûres du World Judo Tour, Aleksandar Kukolj.