Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Portugal : les stations-service refont le plein

Portugal : les stations-service refont le plein
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'approvisionnement des stations-service reprend peu à peu au Portugal.

Après trois jours d'une grève surprise des chauffeurs de camions citerne, un accord a été trouvé jeudi entre syndicats et patronat pour ouvrir des discussions.

C'est le soulagement pour les automobilistes, la pénurie de carburant a pris de court le pays à quelques jours du weekend pascal. Plus de 3000 stations étaient à sec.

Mardi, le gouvernement socialiste avait décidé de réquisitionner les chauffeurs afin d'assurer un service minimum en ravitaillant en carburant aéroports, ports, services de secours, entreprises de transports en commun et des stations-service des régions de Lisbonne et Porto.

C'est aussi une victoire historique pour les transporteurs de matières dangereuses : "L'une des revendications concernait la catégorie des chauffeurs de matières spéciales, les matières dangereuses, l'autre concernait les salaires explique José Rego du Syndicat national des transporteurs de matières dangereuses. Nous voulions deux salaires minimum nationaux. Ce que nous avions gagné il y a 20 ans, c'est toujours ce que nous gagnions aujourd'hui. Et nous voulions aussi recevoir une prime de risque tous les mois et non plus au jour le jour."

"Ce sont les principales revendications des chauffeurs transportant des matières dangereuses au Portugal indique notre correspondante Filipa Soares. Ils étaient en grève depuis lundi, ce qui a poussé le gouvernement portugais à déclarer mardi une crise de l'énergie. Ensuite les Portugais ont rencontré de sérieuses difficultés pour s'approvisionner, 40% des stations service du pays étaient à court de carburant. A la veille du weekend de Pâques, les Portugais sont soulagés, car beaucoup ont prévu de prendre la route pour rejoindre leur famille."