DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : une exposition met à l'honneur les éleveurs de taureaux

Portugal : une exposition met à l'honneur les éleveurs de taureaux
Taille du texte Aa Aa

En plein débat sur l'interdiction possible des corridas au Portugal, Cartoon Xira présente une exposition de dessins de Marlene Pohle croqués pendant les festivités de 2018 du "Colete Encarnado", le festival annuel de Vila Franca de Xira, en l'honneur des éleveurs de taureaux.

"Je me suis entretenue avec trois toreros d’ici et ils m’ont raconté leur point de vue, raconte Marlene Pohle. Ce sont des histoires vraiment fascinantes, alors disons que, ce n’est pas que je suis tout à fait d’accord, mais je comprends mieux cette philosophie. C'était très intéressant."

Quel avenir pour la corrida ?

"Le 'Colete Encarnado' a été institué pour rendre hommage à la grande figure qu'est le "campino", l’homme qui travaille dans la "lezíria", la plaine inondable du Tage, explique Manuela Ralha, conseillère municipale en charge de la culture à la Mairie de Vila Franca de Xira. Son travail consiste à diriger le bétail et à le garder, de garder les taureaux. Évidemment, pour les défenseurs des animaux, c’est une barbarie, mais nous parlons d’une culture enracinée, qui fait partie de ce peuple. Quand on mettra fin aux corridas - ce ne sera pas par décret qu'elles se termineront, car par décret, vous ne pouvez pas en finir avec une tradition. Mais l'essence de Vila Franca de Xira continuera quand-même d'exister, car Vila Franca, c'est est bien plus que des corridas."

"Au fil de la plume" regroupe cent dessins résultant des deux semaines d'immersion dans la vie et la culture de Vila Franca de Xira, au cours desquelles l'artiste argentine, installée en Allemagne depuis 30 ans, a croqué des taureaux et des campinos - des éleveurs de taureaux - mais également des pêcheurs, des poissonniers et des anonymes.

De retour au Grenier du patriarcat, rénové récemment, Cartoon Xira rend hommage, cette année, à Augusto Cid - un grand nom du dessin de presse au Portugal, décédé en mars dernier.

"Je ne peux m'empêcher de rappeler la mémoire d'un dessinateur récemment décédé, Augusto Cid, dont les dessins ont été présents dans toutes les éditions précédentes de Cartoon Xira" confie le maire de la ville.

Le dessin de presse à l'honneur

L’autre partie de cette exposition, c'est un recueil des meilleurs dessins de presse de l’année dernière, publiés au Portugal.

"J'ai l'habitude de plaisanter en disant que Cartoon Xira est du siècle dernier, elle est née en 1999, dit Anonio Antunes, dessinateur et commissaire d'expositions. La formule a changé au fil du temps, nous nous sommes ajustés et je pense qu'à l'heure actuelle, Cartoon Xira a une formule très intéressante, car elle a une collection des meilleurs dessins de la dernière année des dessinateurs portugais et nous avons en même temps un invité étranger qui montre son travail. "

A travers une centaine de dessins de presse, nous revisitons les principaux thèmes qui ont marqué l'actualité de l'année écoulée. Ce sont des œuvres de Gargalo, Bandeira, Brito, Carrilho, Cristina, Gonçalves, Maia, Rodrigo, Monteiro ou Cristiano, mais également d’Antonio lui-même.

Le Brésil et l'élection de Bolsonaro, le Brexit mais aussi le début de la crise des Gilets jaunes en France ou la pédophilie dans l'Église sont les thèmes qui ont le plus inspiré les caricaturistes en 2018.

L'exposition montre aussi que la guerre en Syrie est en train de perdre du terrain dans la presse, malgré ses cinq millions de réfugiés et déplacés et ses 360 000 morts.

A découvrir jusqu'au 21 juillet.