Sri Lanka : le groupe état islamique revendique les attentats

Sri Lanka : le groupe état islamique revendique les attentats
Taille du texte Aa Aa

Sur des images de vidéosurveillance, on peut apercevoir le parcours de l'un des kamikazes présumés des attentats de dimanche au Sri lanka. Un homme au sac a dos entre dans l'église Saint Sébastian de Negombo, au nord de la capitale Colombo, en pleine messe de Pâques, et se fait exploser.

Selon les premiers éléments de l'enquête, ces attentats ont été commis en représailles au carnage des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Ils sont attribués à un groupe radical islamiste local, le NTJ, et revendiqué par le groupe Etat islamique. Le Sri Lanka bénéficie d'aide internationale dans l'enquête et cherche à savoir si le NTJ a bénéficié d'un soutien logistique international.

Une source proche de l'enquête affirme que deux frères sri-lankais musulmans, de 20 et 30 ans figurent parmi les kamikazes, et ont joué un rôle-clé dans les attentats.

Le bilan des attaques menées conjointement dans trois hôtels de luxe et trois églises est lourd : au moins 320 personnes, dont au moins 45 enfants et adolescents et un bébé de 18 mois, ont perdu la vie.