Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Libre-échange : l'UE et le Japon à l'unisson

Libre-échange : l'UE et le Japon à l'unisson
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'idylle entre le Japon et l'Union européenne se poursuit. Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, a été reçu ce jeudi à Bruxelles par les leaders européens, pour un sommet bilatéral destiné à faire un premier bilan de l'accord de libre-échange entré en vigueur en février dernier. Ce partenariat commercial unique concerne quelque 630 millions de consommateurs, soit 1/3 du PIB mondial.

"Il y a deux mois, nos relations ont été renforcées par l'entrée en vigueur de l'accord de partenariat économique UE-Japon, le plus grand accord commercial au monde. En le mettant en œuvre rapidement, nous encourageons la prospérité et la qualité de vie de nos peuples", a déclaré Donald Tusk, le président du Conseil européen.

Shinzo Abe et les dirigeants européens se posent en défenseurs du libre-échange face au protectionnisme de Donald Trump. L'accord a notamment permis d'éliminer la quasi totalité des taxes sur les produits européens importés par le Japon, notamment ceux issus du secteur agroalimentaire.

Outre le commerce, ce sommet UE-Japon a aussi abordé des questions liées à la coopération en matière de données et de sécurité.

Réaction en marge de cette réunion du porte-parole du gouvernement japonais : "Ce sommet était révélateur du partenariat stratégique entre le Japon et l'Union européenne, qui partagent des valeurs universelles communes, y compris celle de liberté, démocratie, des droits de l'Homme et de l’État de droit", indique Takeshi Osuga.

Shinzo Abe a également formulé un vœu : celui d'un Brexit avec accord, rappelant que de nombreuses entreprises japonaises ont investi au Royaume-Uni.