DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boeing et ses 737 MAX, c'est une histoire qui bat de l'aile

Boeing et ses 737 MAX, c'est une histoire qui bat de l'aile
Taille du texte Aa Aa

Décidément, Boeing ne sort pas de la tourmente. Suite aux deux crashs, ayant eu lieu en octobre et mars dernier sur des 737 MAX, le constructeur tente de rectifier le tir pour ne plus voir se reproduire de tels événements.

Parmi les mesures décidées, la mise à jour du logiciel anti-décrochage (mis en cause dans les deux accidents) et d**es formations pour les pilotes** qui voleront sur les appareils en question. Cependant, cette dernière disposition est loin d'avoir satisfait les principaux intéressés. Le syndicat des pilotes associés a annoncé que les propositions du constructeur n'étaient pas assez étoffées et ne répondaient pas aux préoccupations.

Pour l'entreprise américaine, le soutien des pilotes est vital pour convaincre le public de la sûreté de ces avions. Malgré tout, les membres du syndicat ont déclaré que la formation qui devrait être dispensée ne serait pas suffisante pour rétablir la confiance aussi bien des passagers que du personnel navigant.
Deux des 737 MAX de Boeing se sont crashés en octobre et mars dernier. Au total, 346 personnes ont perdu la vie. Un bilan horrifiant qui a poussé de nombreux pays à interdire le vol de ces avions dans leur espace aérien, avant que le constructeur ne décide de clouer au sol les 737 MAX en attendant une expertise pour déterminer les causes des deux accidents.

Le 24 avril dernier, Boeing avait annoncé que cette immobilisation depuis mi-mars avait coûté un milliard de dollars. Ce lundi, des manifestations sont attendues à Chicago à l'occasion de l'assemblée annuelle de Boeing. Une réunion menée en la présence des actionnaires, où la question de l'avenir de l'entreprise sera au cœur des débats.