DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand Léonard de Vinci réconcilie la France et l'Italie...

Quand Léonard de Vinci réconcilie la France et l'Italie...
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

C'est en Touraine, à Amboise que les présidents français et italien vont commémorer ensemble le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, génie de la Renaissance... L'occasion d'aplanir les tensions entre les deux pays. Jeudi 2 mai, Emmanuel Macron et Sergio Mattarella vont se recueillir sur la tombe de l'artiste italien qui repose à la chapelle Saint-Hubert depuis la révolution comme l'explique le conservateur du château d'Amboise, Jean-Louis Sureau :

"Ce 2 mai, le président de la république française va recevoir ici à Amboise le président de la république italienne, il s'agit d'un geste tout à fait solennel, pour bien montrer que les deux pays ont en partage cette mémoire, cette figure, toute la culture qui associe nos deux pays, et comme tel, je crois qu'il y a un symbole fort qui veut être donné par ces deux présidents."

Les commémorations des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci ont donné lieu à des tensions entre Rome et Paris en lien avec des prêts de tableaux pour une grande exposition au Louvre en octobre. Un temps, le ministère italien de la culture a semblé reprocher à la France une appropriation de l'héritage du peintre italien. Il avait fallu une rencontre fin février à Milan entre les ministres français et italien de la Culture pour apaiser les tensions, alors qualifiées de malentendus...

C'est le 2 mai 1519, que le peintre et savant génial s'est éteint dans le château du Clos-Lucé d'Amboise, un peu plus de trois ans après avoir été invité en France par le roi François Ier.

Pour Jean-Louis Sureau, cette polémique lancée par la sous-secrétaire italienne à la Culture Lucia Borgonzoni qui avait cru bon de préciser "les Français ne peuvent pas tout avoir" et "Léonard est Italien, il est seulement mort en France", n'a pas lieu d'être :

"Léonard de Vinci est incontestablement un artiste et comme pour tous les artistes, leurs œuvres, leurs talents sont mis en partage. Il est incontestablement né en Italie, c'est un Florentin. Mais au-delà de ça, il a eu une carrière au service de plusieurs puissants. Sa carrière, sa vie se termine ici en France. Aujourd'hui c'est incontestablement une figure universelle, et le beau doit toujours rassembler le maximum de personnes."

C'est début mars qu'Emmanuel macron avait convié Sergio Mattarella à ces cérémonies à Amboise.

Après les crispations entre Paris et Rome au sujet de l'immigration clandestine, des "gilets jaunes", puis ces bisbilles culturelles, Léonard de Vinci va donc réconcilier la France et l'Italie...

Basé sur le reportage de Reuters par Antony Paone, Jeevan Ravindran et Pascale Antonie