DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: décès du 3e ligne Michel Crauste, surnommé le "Mongol"

Taille du texte Aa Aa

L'ancien troisième ligne aile et international Michel Crauste, surnommé "le Mongol" ou "Attila", est décédé jeudi à Pau à l'âge de 84 ans, a-t-on appris auprès de son ami et ancien coéquipier François Moncla.

Au cours de sa carrière de joueur, Michel Crauste a remporté un titre de champion de France (1959) avec le Racing (1951-1959), puis deux (1960, 1968) avec Lourdes, où il a évolué de 1959 à 1972.

Cet ailier, qui avait hérité son surnom de son visage et de sa moustache, a également à son palmarès deux Challenge Yves du Manoir (1966 et 1967).

Retenu pour la première fois en équipe de France en 1957, Michel Crauste compte 63 sélections. Il a remporté quatre Tournois des Cinq nations (1959, 1960, 1961, 1962) et porté 22 fois le brassard de capitaine des Bleus, notamment en 1964 quand la France, dirigée par Jean Prat, avait battu l'Afrique du Sud (8-6) avec son pack d'avants surnommé "le pack des bestiaux".

"J’avais à mes côtés de sacrés guerriers comme (Benoît) Dauga ou (Walther) Spanghero et des joueurs de grande qualité comme (Jean) Gachassin. Cela faisait un moment que l’on jouait ensemble, on se connaissait bien. Nous avions fait une grande partie (...)", s'était souvenu récemment dans un entretien Michel Crauste qui, au nom de l'équipe, avait reçu seul la Légion d’Honneur des mains du Général De Gaulle.

Né le 6 juillet 1934 à Saint-Laurent-de-Gosse (Landes), Crauste avait rejoint le Racing alors qu'il avait intégré l'École Nationale des Métiers de l'Électricité de France de Gurcy-le-Châtel (Seine-et-Marne) à l’initiative de François Moncla, ami de toujours.

"François a été mon premier instructeur en rugby. Il m’a pris sous son aile en tant qu’entraineur de l'équipe de France. C’est lui qui m’a amené au Racing. C’est lui qui a fait le joueur que je suis devenu. C’est un grand frère, dans toute ma carrière sportive et aujourd’hui encore", avait coutume de dire M. Crauste.

"Je vais conserver le souvenir extraordinaire de Michel. C'était un frère d'armes du point de vue de la vie scolaire et du point de vue du rugby", a dit à l'AFP M. Moncla.

"C'était un très grand joueur et notre amitié est indéfectible. C'en est un de plus qui s'en va. Je ne peux pas dire un mot de plus", a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.