Brexit : l'autre match qui se jouait au Parlement britannique

Brexit : l'autre match qui se jouait au Parlement britannique
Tous droits réservés
REUTERS/Hannah Mckay
Taille du texte Aa Aa

Et si l'éclatante victoire de Liverpol en football déteignait sur Theresa May dans le jeu qui l'oppose à Bruxelles ?

La comparaison peut paraître tirée par les cheveux, mais le Parlement britannique semblait rejouer le match version Brexit, ce mercredi lors de la session hebdomadaire de questions-réponses, lorsque le leader de l'opposition Jeremy Corbyn adresse un tacle à la première ministre.

"Au vu de l'incroyable performance de Liverpool hier... peut-être que la première ministre pourrait bénéficier de quelques conseils de Jürgen Klop ?", a demandé le leader des travaillistes sous les rires des parlementaires.

Faisant mine de rire, la première ministre lui a immédiatement répondu :

"En fait quand je regarde la victoire de Liverpool sur Barcelone hier soir, j'en viens à me dire que quand tout le monde pense que c'est fini, que vos opposants en Europe vous ont battu, que le temps presse et qu'il faut concéder la défaite, nous pouvons en réalité encore gagner si nous agissons tous ensemble".

Engagée depuis plus d'un mois dans des discussions avec l'opposition travailliste pour tenter d'aboutir à un consensus autour de l'accord de Brexit, rejeté trois fois par le parlement britannique, Theresa May refuse toujours un second referundum.

Lendemain de match... des élections locales

Mais après avoir perdu de plus de 1 300 sièges locaux la semaine dernière, les conservateurs attendent désormais de Theresa May une date de sortie... sur le plan politique :

"Le temps n'est-il pas venu de se retirer et de laisser quelqu'un d'autre diriger notre parti, notre pays et... les négociations ?", a demandé la conservatrice Andrea Jenkyns

Ce à quoi la première ministre a rétorqué : "En fait, le sujet ce n'est pas moi. Si le sujet c'était moi et comment je vote, nous aurions déjà quitté l'Union européenne"

A l'image des Barcelonais hier, les conservateurs mais aussi les travaillistes et le parti anti-Brexit de Nigel Farage ont tous pris une claque lors de ces élections locales.

Les seuls à avoir marquer des points sont les libéraux démocrates et les verts... Les deux seuls des grands partis britanniques à avoir fait campagne contre le Brexit.